L’histoire de Metaleurop racontée par des enfants nés après sa fermeture

La collection de bandes dessinées sur l’histoire de Noyelles-Godault s’est enrichie d’un troisième tome. Il est consacré à Metaleurop, la gigantesque fonderie qui a longtemps rythmé la vie des Noyellois et qui a fermé subitement en 2003. Elle a été réalisée par des élèves du CM1-CM2 de l’école Jules-Ferry.
Bientôt quinze ans que le cœur de l’usine Metaleurop, entre Noyelles-Godault et Courcelles-les-Lens, a cessé de battre. Les CM1-CM2 de la classe d’Isabelle Cattiaut de l’école Jules-Ferry n’ont pas vécu cette fermeture brutale. Pourtant, avec l’aide de l’auteur et illustrateur Sébastien Naert, ils ont trouvé les mots et les images pour raconter le traumatisme chez les derniers salariés de la fonderie géante qui a rythmé la vie de plusieurs générations de Noyellois. Leur ouvrage, troisième tome de la collection Noyelles-Godault en bande dessinée, éditée par la ville, a été présenté vendredi à la médiathèque Michel-Berger.

> Lire l’article complet de La Voix du Nord sur le projet Metalo BD

> Lire la BD METALOBD (cliquez sur le lien ou sur l’image ci-dessous)

histoire metaleurop bd